Comment concilier logement et environnement ?

Comment être respectueux de l’environnement au quotidien dans son logement ? Nos maisons et appartements, pour être fonctionnels, ont besoin de consommer : du gaz, de l’électricité, de l’eau, sans compter l’entretien, la nourriture, la connexion Internet, etc. Et tout cela a un impact environnemental qui, à long-terme, peut s’avérer désastreux pour l’environnement. Doit-on pour autant renoncer à son confort de vie pour le bien-être de la planète ? En théorie oui, en pratique, il existe actuellement de nombreuse solutions pour concilier logement et environnement. Étudions-les.

Miser sur l’isolation

Un logement isolé est beaucoup moins énergivore, notamment en chauffage, c’est d’ailleurs prouvé. Pour être efficace, l’isolation de votre logement doit être suffisamment hermétique pour empêcher la chaleur de s’évader, sans pour autant l’empêcher de respirer. L’équilibre énergétique est la clé de l’isolation, et le premier point d’un logement BBC (Bâtiment Basse Consommation). Premier en ligne de mire : le toit, notamment les combles (habités ou perdus), s’il y en a. Ensuite viennent les murs extérieurs, les ouvertures vitrées, les sols et les ponts thermiques.

Choisir ses fournisseurs

La construction durable est une première étape qui, pour être viable, doit aller de paire avec une fourniture en énergie durable. Aujourd’hui, nombreux sont les fournisseurs d’électricité et de gaz naturel qui proposent à la souscription des offres d’énergie verte, soit sous forme de “pure-players” (Enercoop) soit par le rachat de crédits carbones (Planète OUI, Lampiris) ou sur le principe de la compensation carbone (eni, Engie, EDF…). Libre à vous de faire votre choix entre les différentes offres en vigueur sur le marché.

Et côté Internet ? Il n’existe pas (encore) de FAI (fournisseur d’accès à Internet) durable en France. Mais certains fournisseurs proposent des box équipées d’un mode “veille profonde”, l’équivalent du mode “éco” du lave-linge. Sur la Bbox TV Fibre de Bouygues par exemple, ce mode économique qui permet de passer d’une consommation en veille de 2W max à moins de 1 Watt.

Vous faites vos courses en ligne ? Choisissez des sites comme Le portail bio, Naturalia ou Mondebio, qui proposent de l’alimentation, mais aussi  l’épicerie, l’entretien de la maison, les cosmétiques bio et les compléments alimentaires. Au passage, consommer local fait beaucoup de bien à la planète. Les fraises en hiver, on oublie donc, surtout si elles doivent prendre l’avion.

Les bons produits ménagers

Un logement respectueux de l’environnement se respecte lui-même, et rejette d’office les produits qui font du mal à la planète. Donc exit la javel, les lingettes nettoyantes (et démaquillantes au passage), les désinfectants, bombes et aérosols en tout genre. À la place, on accueille chez soi le vinaigre blanc, le savon de Marseille, la pierre d’Alun et le bicarbonate de soude. Les quatre fantastiques du ménage naturel qui lavent, polissent, désinfectent, font briller, désincrustent, détrartrent et désodorisent la maison du sol au plafond, sans polluer.

Maîtriser sa consommation

C’est encore la meilleure façon d’adopter un comportement respectueux de l’environnement dans son logement : pratiquer l’auto-relève de son compteur, équiper ses appareils de productions d’eau chaude de système de contrôle et de régulation de l’eau, ses radiateurs de robinets thermostatiques, etc. Choisir des appareils électroménagers moins gourmands en énergie, grâce aux étiquettes énergétiques et à l’application EcoGator par exemple, maintenir une température ambiante à 19°C dans les pièces et adopter le réflexe LED à chaque nouvelle ampoule achetée, permet de réduire sensiblement sa consommation d’énergie.